Serbie : à Smederevo, des ouvrières licenciées pour avoir posté des photos d’une grève

| |

Vendredi 11 mai, les ouvrières de l’usine textile turque Kajzen, à Smederevo, lançaient une grève pour toucher des arriérés de salaire et obtenir le paiement d’heures supplémentaires. La direction de l’entreprise a rapidement cédé mais a décidé de licencier sept employées. Leur faute ? Avoir posté des photos de la grève sur les réseaux sociaux.

Le mouvement de grève mené le vendredi 11 mai par les ouvrières de Kajzen a peut-être porté ses fruits, mais sept employées l’ont durement payé : elles ont été licenciées « à l’amiable ». Plus exactement, on leur a proposé de signer une rupture conventionnelle de contrat pour éviter des poursuites pénales, et éventuellement des peines de prison. Leur « faute grave » ? Avoir posté des photos du piquet de grève sur Facebook, ce qui enfreindrait les dispositions de leur contrat de travail, car elles auraient « divulgué des informations confidentielles » et des « secrets professionnels ». « Nous sommes arrivées au travail ce samedi, on nous a appelé au bureau et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous