Serbie : Vuk Jeremić, un « démocrate nationaliste » contre les « radicaux pro-occidentaux »

| |

Dans la vie politique serbe, il y aurait d’un côté les « démocrates pro-occidentaux » et, de l’autre, les nationalistes radicaux. Sauf qu’Aleksandar Vučić a réussi le tour de passe-passe de devenir un « radical pro-occidental ». Et voilà qu’une des figure de l’opposition, l’ancien ministre (DS) des Affaires étrangères Vuk Jeremić, tente de se présenter comme un nationaliste démocrate... En attendant, la politique serbe reste toujours aussi vide de contenu.

Le Parti populaire (Narodna Stranka) est né Belgrade ce lundi 23 octobre. L’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien président de la 67e Assemblée générale des Nations-Unies, en 2012-2013, Vuk Jeremić en a été élu président à l’unanimité, en présence de 352 délégués. Dans son programme, le Parti populaire compte développer « une politique économique moderne, l’État de droit et l’indépendance des institutions, la réconciliation entre le gouvernement et la société civile, tout en assurant la neutralité militaire du pays ». Le manifeste du parti comprend également une demande de dépolitisation des organismes de sécurité, ainsi que l’adoption d’une nouvelle loi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous