La Serbie et la Republika Srpska veulent « protéger » le cyrillique

| |

L’alphabet cyrillique serait en danger. Pour le protéger, la Serbie et la Republika Srpska veulent adopter une nouvelle loi pour encourager les entreprises à le privilégier, en leur offrant notamment des dérogations fiscales. Discriminatoire, juge le Comité Helsinki, mais surtout difficilement applicable, compte tenu de la réalité du terrain.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Les Parlement de Serbie et de Republika Srpska, l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine, vont chacune adopter une loi sur la protection du cyrillique qui prévoit, entre autres, des dérogations fiscales pour les entreprises qui décident de privilégier cet alphabet. Selon la vice-Première ministre serbe Maja Gojković, il s’agit d’« une mesure de protection de la langue serbe et de l’alphabet cyrillique ». D’après la Constitution serbe de 2006 et la Loi sur l’usage officiel des langues et alphabets, le serbe et le cyrillique sont la langue et l’alphabet officiels en Serbie. Si le cyrillique doit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous