Serbie : il faut reconstruire le centre culturel alternatif Matrijaršija

| |

C’est dans l’ancienne usine textile Kluz, dans le quartier de Zvezdara à Belgrade, que Matrijaršija prendra ces quartiers. Après l’incendie qui a détruit dans la nuit du 11 au 12 mars une partie importante du matériel et des archives, ce centre culturel alternatif et autonome était à la recherche d’un nouvel espace où poursuivre ses activités.

Par Ph.B. (Avec N1) - Affiches, bandes dessinées, illustrations... Tout, ou presque, a été réduit en cendres. « L’atelier de sérigraphie, à la base de nos activités, a été complètement détruit, les archives ont subi de gros dégâts, parmi elles toutes les affiches que nous avons réalisées, ainsi que des œuvres des artistes en résidence ou de nos amis d’Europe avec qui nous coopérons », explique Jovana Lutovac, de Matrijaršija. Depuis sept ans, plasticiens, éditeurs indépendants et illustrateurs de Serbie, mais aussi des Balkans et de toute l’Europe, se retrouvent à Matrijaršija à l’occasion de festivals, d’ateliers et d’expositions. « Nous essayons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous