Macron à Belgrade : faute de perspective politique, on ressuscite la vieille « amitié franco-serbe »

| |

Emmanuel Macron a parlé en serbe, et le ministre des Affaires étrangères Ivica Dačić devait lui chanter « Aux Champs Elysées ». De bonnes paroles sans engagement ont été prononcées à propos du Kosovo, mais aucune avancée n’est à signaler pour la candidature européenne de la Serbie. Pour le reste, on est resté bien loin du faste déployé lors de la visite de Vladimir Poutine à Belgrade en janvier dernier.

Par Nikola Radić Belgrade, 15 juillet, 15h30. Le Président français Emmanuel Macron atterrit à l’aéroport Nikola Tesla de la capitale serbe, pour une visite de deux jours. Discours officiels, dévoilement d’une plaque à l’aéroport (sous concession de la société française Vinci), protocole officiel devant le Palais de Serbie. Pendant deux jours, le président français s’est entretenu avec son homologue serbe Aleksandar Vučić du renforcement de la coopération économique entre les deux pays, de l’adhésion de la Serbie à l’Union européenne et du dialogue entre Pristina et Belgrade. Les deux dirigeants auront signé 22 accords bilatéraux, y compris des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous