Serbie : la détresse des petits agriculteurs forcés de céder leurs terres

| |

Qu’un paysan possède un ou cent hectares de terres en Serbie, il doit payer les mêmes cotisations sociales pour financer sa retraite et sa sécurité sociale. Un système inéquitable qui menace de faillite de nombreuses petites exploitations. Mais le gouvernement ne veut rien changer.

Par Vesela Laloš Selon la législation en vigueur, les agriculteurs serbes paient tous les mêmes cotisations, peu importe s’ils soient propriétaires d’un ou de cent hectares de terres. Deux ans et demi après la pétition qu’avaient envoyée les agriculteurs au gouvernement serbe, dans laquelle ils demandaient la modification de la législation en matière de pensions de retraite et d’assurance maladie, rien n’a été fait. Ainsi de nombreux petits exploitants se sont retrouvés avec des dettes de plusieurs millions de dinars à cause de la très lourde charge que représentent les cotisations sociales. Qu’ils ne peuvent pas rembourser car leur revenu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous