Serbie : à Vranje, Geox piétine le droit du travail

| |

Moins de sept mois après son ouverture en janvier 2016, l’usine Geox de Vranje était déjà en grève. Le fabriquant italien de chaussures avait décidé de s’asseoir sur tous ses engagements pris avec le gouvernement serbe, qui a pourtant largement financé cette installation. Descente dans les enfers de la mondialisation.

Par Bojana Tamindžija L’ONG Clean Clothes Campaign et l’initiative Change your shoes ont publié un rapport sur le mode de fonctionnement des chaînes de production dans l’industrie de la confection. Cette étude, qui examine les stratégies de trois marques mondialement connues - Tod’s, Geox et Prada - offre un aperçu détaillé de leur fonctionnement : à une extrémité de la chaîne, des produits coûteux dans un emballage raffiné, à l’autre, loin des yeux du public, les conditions de travail dégradantes d’une main d’œuvre de plus en plus bon marché. L’impitoyable course aux profits modifie constamment les modes de production mondiaux tandis que la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous