Serbie : Električni orgazam, quarante ans de rock n’ roll libertaire

| |

Električni orgazam, c’est un groupe mythique, dont les tubes font pogoter les foules depuis 1981 de Ljubljana à Skopje. En passant bien sûr par Belgrade, leur base. Un groupe qui n’a jamais cessé de clamer ses valeurs pacifistes et antinationalistes, dénonçant toutes les formes d’oppression. Entretien avec son leader, le guitariste Srđan Gojković, dit Gile.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) L. : De quoi parlait votre entourage à l’époque ? Quelles opinions exprimiez-vous ? Pensiez-vous à une autre forme d’engagement ? S.G. : Tout l’entourage des trois groupes de Rimtutituki partageait les mêmes positions politiques et considérait le pouvoir de Slobodan Milošević comme une dictature. Pour nous qui n’étions pas du tout nationalistes, il était très étrange d’assister à la montée en puissance de telles idées. Nous avions grandi en tant qu’enfants de la Yougoslavie, pas de la Serbie. Nous voyagions beaucoup, nous donnions des concerts et avions des copains dans toute la Fédération. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous