Serbie et Bulgarie : des riches de plus en plus riches, des pauvres de plus en plus pauvres

| |

Si la plupart des pays de l’Europe du sud-est ont réussi à réduire les écarts de richesse entre leurs citoyens ces cinq dernières années, en Serbie et en Bulgarie, le fossé entre les plus riches et les plus pauvres s’est considérablement creusé. C’est ce que montrent les données d’Eurostat. Une tendance qui nuit à la bonne santé économique des deux voisins.

Traduit par Chloé Billon Selon Eurostat, les 20% les plus riches citoyens de l’Union européenne ont des revenus 5,1 fois supérieurs à la moyenne des 20% les plus pauvres. En Serbie, ce rapport atteint quasiment le double : les plus riches avaient des revenus 8,6 fois plus élevés en 2012, et 9,4 fois plus élevés en 2017 que les plus pauvres. Parmi les pays candidats à l’intégration, ce creusement des écarts de richesse n’a été constatée qu’en Serbie. Partout ailleurs, les différences ont tendance à s’atténuer. Ce coefficient d’inégalité est par exemple passé en Turquie de 9,3 en 2012 à 8,6 en 2017, et de 8,3 à 7,4 au Monténégro. Le meilleur élève (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous