Serbie : Boki Milošević, l’étoile yougoslave de la clarinette, s’est éteint

| |

C’est une vedette de la musique populaire yougoslave qui s’en est allée à 87 ans. Virtuose de la clarinette, Boki Milošević s’était imposé comme l’un des meilleurs instrumentistes du régime titiste, donnant un nouveau souffle au répertoire traditionnel serbe tout en s’aventurant aussi vers un jazz plus expérimental. Hommage.

Par Nikola Radić (avec Simon Rico) « Je passais plus de temps avec ma clarinette qu’avec tous mes manuels d’école. » Voilà ce que racontait avec délice Božidar dit Boki Milošević, ses éternelles lunettes aviateurs posées au-dessus du nez. Né à Prokuplje, dans le sud-est de la Serbie, en 1931, il avait étudié la clarinette à la Faculté des arts musicaux de Belgrade, dans l’immédiat après-guerre. Il a 19 ans quand sa carrière décolle grâce à une rencontre décisive avec le directeur musical de l’Orchestre national de Radio Belgrade, le légendaire violoniste serbe Vlastimir Pavlović Carevac. Celui qui avouait qu’« il faut deux vies pour vraiment (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous