Serbie : 60 ans après, Belgrade se souvient de la première conférence des Non-alignés

| |

En 2011, pour le cinquantenaire, la Serbie de Boris Tadić avait déroulé le tapis rouge, accueillant 600 dignitaires étrangers invités à un remake du rendez-vous de 1961. Cette fois, aucune commémoration officielle n’a eu lieu. Seul le petit Musée africain consacre une exposition aux Non-alignés, rappelant l’importance de ce mouvement anti-colonial et émancipateur.

Par Simon Rico « 60 ans plus tard, nous constatons que certaines des idées exprimées à l’époque résonnent fortement », poursuivent les commissaires de l’exposition belgradoise qui se tient jusqu’au 31 décembre. Bien que ce soit différemment, le monde est toujours divisé, la lutte pour l’indépendance est toujours menée sur différents fronts, et la discrimination, l’exploitation des ressources et la guerre sont encore le principal modus operandi des relations internationales. » Et pourtant, tout est fait dans les pays issus de la désintégration yougoslave pour oublier ce passé. Le non-alignement ne doit pas être compris comme une forme de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous