Serbes du Kosovo : une campagne violente et sale pour les élections du 11 juin

| |

« C’est la plus sale des campagnes électorales ». Les Serbes du Kosovo partent divisés pour les élections anticipées du 11 juin, mais pressions, chantages et licenciements menacent ceux qui tentent de s’opposer à la Liste Srpska, soutenue par Belgrade. Six listes et 99 candidats briguent les dix sièges réservés aux Serbes au sein du Parlement du Kosovo.

Par Amra Zejneli et Maja Fićović La communauté serbe du Kosovo part divisée pour les élections législatives anticipées du 11 juin, avec pas moins de six partis politiques et 99 candidats. Lors des précédentes élections, en juin 2014, la Liste Srpska avait rassemblé toutes les formations politiques serbes du Kosovo, mais cette unité n’est plus à l’ordre du jour, et beaucoup de représentants politiques serbes du Kosovo dénoncent la « campagne sale » menée par ce parti, soutenu par Belgrade – tout en rappelant que les Serbes du Kosovo se battent, encore une fois, pour leur survie. Branimir Stojanović, candidat de la Liste Srpska et actuel (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous