Scandale des écoutes en Grèce : de nouvelles révélations ébranlent le gouvernement

|

Depuis dimanche, les révélations de Documento mettent à mal le gouvernement grec. L’hebdomadaire a révélé les noms de 33 personnalités espionnées par le logiciel Predator, dont des proches du pouvoir. Acculé, la défense du Premier ministre Kyriákos Mitsotákis peine à convaincre.

Par la rédaction (Avec Osservatorio Balcani e Caucaso) – Dimanche à 10h du matin, l’hebdomadaire Documento était déjà introuvable dans la plupart des kiosques d’Athènes, tous les exemplaires ayant déjà été vendus. Un événement devenu extraordinaire dans une Grèce où les ventes de la presse papier se réduisent à peau de chagrin. Ce magazine dirigé par un proche de Syriza a en effet sorti un scoop : les noms de 33 personnalités dont les smartphones ont été placés sur écoutes via le logiciel espion Predator, une liste établie grâce à des « sources incontestables ». Y figurent des personnalités de l’opposition, des journalistes connus pour leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous