Santé : les hôpitaux croates au bord de la pénurie de médicaments

| |

L’industrie pharmaceutique a suspendu ses livraisons de médicaments aux hôpitaux croates, jusqu’à ce que l’État s’acquitte de ses dettes. Déjà à la peine dans sa gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, le pays risque une pénurie générale.

Par Dimša Lovpar Le 20 octobre dernier, après plusieurs mois d’atermoiements, trois grossistes de l’industrie pharmaceutique pourvoyant 75% des besoins publics ont cessé de livrer 33 hôpitaux du pays en médicaments. En cause, les dettes du système de santé qui s’élèvent à un peu plus de onze milliards de kuna (1,5 milliards d’euros), dont cinq à la seule industrie pharmaceutique. Les livraisons resteront suspendues tant que l’État n’en règlera pas au moins 1,8 milliard de kuna (238 millions d’euros). Malgré tout, le ministre de la Santé Vili Beroš se veut rassurant, précisant dans une interview à la radio que l’État fera le nécessaire pour éviter (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous