Sanctions contre la Russie : la Croatie va-t-elle cesser le transport de pétrole vers la Serbie ?

|

Si la guerre se poursuit en Ukraine, la Croatie pourrait suspendre ses exportations de pétrole vers Belgrade d’ici le 15 mai. La mesure fait partie d’une nouvelle série de sanctions contre la Russie, qui détient 56% de la compagnie pétrolière serbe NIS. La Serbie risque de se retrouver à sec.

Par Dimša Lovpar (avec Novosti) Fin mars, Janaf, l’opérateur public croate en charge des oléoducs de l’Adriatique, a annoncé qu’il suspendrait ses livraisons de pétrole brut à NIS petrol, l’ancienne entreprise nationale serbe passée en 2008 sous contrôle de la société russe Gazpromneft, si la guerre ne cessait pas d’ici le 15 mai. Le contrat qui lie Janaf et NIS prévoit l’acheminement d’environ 3,2 millions de tonnes de carburant. Seul l’arrêt des hostilités ou le rachat d’une participation majoritaire par l’Etat serbe à Gazpromneft pourrait empêcher l’interruption des livraisons. Selon le quotidien serbe Politika, la mesure fait partie d’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous