Sanctions contre la Biélorussie : la Serbie hésite, la Bosnie se divise

| |

La Serbie ne veut pas se fâcher contre la Biélorussie de son ami Alexandre Loukachenko, tandis que la Bosnie-Herzégovine se divise sur le sujet. Seul le Monténégro entend relayer les sanctions de l’Union européenne (UE).

Par Ph.B. et J.A.D. Après le détournement de l’avion de la compagnie Ryanair qui menait le jeune journaliste et opposant biélorusse Roman Protassevitch d’Athènes à Vilnius, et son arrestation sur le tarmac de l’aéroport de Minsk dimanche 23 mai, l’Union européenne (UE) a appelé à prendre des sanctions contre la Biélorussie et le régime autoritaire d’Alexandre Loukachenko. Mais la Serbie ne semble guère décidée à suivre Bruxelles. « Belgrade prendra une décision lorsqu’on le lui demandera », a laconiquement fait savoir la Première ministre Ana Brnabić. Le pays entretient en effet d’étroites relations avec Minsk. Le 13 mai dernier, un accord (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous