Route des Balkans : les exilés passent de plus en plus par la Roumanie

| |

Systématiquement refoulés avec violence par la police croate, de plus en plus d’exilés passent de Serbie en Roumanie avant de tenter leur chance en Hongrie. Timișoara est devenue un hub et les autorités de la ville se disent même dépassées.

Par Fl. Cass. Du fait du féroce verrouillage de la frontière croate, de nombreux réfugiés parient de nouveau sur la Hongrie dans leur périple vers l’Europe de l’Ouest. Et plutôt que de tenter le passage directement depuis la Serbie à cause de l’immense barrière de barbelés qui ceinture la zone frontalière, ils misent sur une étape intermédiaire, la Roumanie, pays membre de l’UE, mais pas de Schengen. Selon les données fournies par l’ONG de soutien aux exilés Logs, le nombre de demandeurs d’asile en Roumanie n’a jamais été aussi grand : de 4820 en 2017, il est passé à 6156 en 2020, dont 3000 rien que sur les trois derniers mois de l’année. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous