Roumanie : trois ans ferme pour Dragnea, la mobilisation contre la réforme de la justice est essouflée mais continue

| |

Le chef du Parti social-démocrate (PSD, au pouvoir) a été condamné jeudi 21 juin à trois ans et six mois de prison ferme pour abus de pouvoir dans une affaire d’emplois fictifs, mais Liviu Dragnea jure qu’il ne démissionnera pas. Alors que le Parlement vient d’adopter la si contestée réforme de la justice, des rassemblements ont réuni quelques milliers de personnes ce week-end.

Par Laura-Maria Ilie

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous