Roumanie : après l’abandon du projet Roșia Montană, le temps des procès

| |

Il n’y aura pas de mine d’or à Roșia Montană, mais l’entreprise canadienne Gabriel Resources Ltd. attaque désormais l’État roumain en justice et lui demande 4,4 milliards de dollars de dommages et intérêts pour le projet abandonné en 2014 après une intense mobilisation populaire.

Par L.M. Ilie et Fl. Cass. Vendredi 30 juin, Gabriel Resources Ltd. a porté plainte contre la Roumanie devant la Cour arbitrale de la Banque mondiale, basée à Washington. L’entreprise canadienne réclamee 4,4 milliards de dollar de dommages et intérêts pour les 1600 tonnes d’argent et 300 tonnes d’or que recèlerait la mine de Roșia Montană et pour laquelle elle avait reçu un permis d’exploitation. Le gouvernement roumain a révoqué la loi autorisant le projet en 2014, sous la pression d’une forte mobilisation populaire. Les militants écologistes étaient notamment alarmés par l’utilisation du cyanure dans le processus d’extraction de l’or. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous