Roumanie : la guerre fait rage entre les chauffeurs de taxi et Uber

| |

Alors que la Bulgarie et la Hongrie ont déclaré la « plateforme de partage de trajets » illégale, la tension ne cesse de monter en Roumanie entre les taxis et Uber. Deux ans après son lancement à Bucarest, Cluj, Timișoara et Brașov, l’entreprise américaine est confrontée à de nombreuses manifestations, toutes plus inventives les unes que les autres.

Par L.-M. Ilie C’est à Cluj, en Transylvanie, qu’a eu lieu la première manifestation anti-Uber, en août 2015, le mois de son lancement. Les taxis ont eux-mêmes commandé des courses pour conduire les chauffeurs directement au commissariat. Quatre d’entre eux ont écopé d’une amende de 5600 euros faute d’autorisation pour le transport de personnes. Trois mois plus tard, l’Association de contrôle des taxis de Transylvanie a engagé des avocats pour poursuivre Uber en justice, les attaquant sur le fait que contrairement aux taxis, leurs chauffeurs n’avaient pas d’assurance spéciale. Après avoir perdu son procès, le géant américain a dû (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous