Consommation : en Roumanie, la persistance des « doubles standards »

| |

Deux ans après avoir été dénoncés par la Roumanie, la Slovaquie, la République tchèque, la Pologne, la Hongrie, la Bulgarie et la Croatie, les doubles standards alimentaires sont toujours en cours et la législation européenne n’a pas changé. Près du quart des produits vendus en Roumanie ont une composition différente de ceux commercialisés en Europe de l’Ouest.

Par Fl. Cass. C’est une enquête de l’Agence nationale roumaine pour la protection des consommateurs (ANPC) qui le confirme. 22% des produits alimentaires testés (18 sur 79) présentent des différences de composition par rapport à la version des mêmes produits vendus dans les pays riches de l’Union européenne. « Nous avons analysés les étiquettes des produits. [Pour le même produit d’un même fabriquant,] il y a des différences dans les quantités, dans la composition, l’absence ou la présence d’ingrédients, des différences dans la proportion de certains ingrédients », a expliqué Paul Anghel, le directeur général d’ANPC, lors d’une conférence (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous