Inégalités de salaires : la Roumanie qui rit et la Roumanie qui pleure

| |

Du simple au double. Le niveau moyen des rémunérations varient considérablement dans une Roumanie qui connaît pourtant une forte croissance. En tête du classement, on trouve Bucarest et les grands centres urbains de Transylvanie. Et tout en queue, des département ruraux comme ceux de Teleorman. Tour d’horizon.

Par Nicolas Trifon Les habitants de Bucarest sont les mieux payés de Roumanie tandis que ceux qui travaillent dans le judeţ (département) de Teleorman, dans le sud du pays, ont les salaires les plus bas. Voilà ce que révèlent les données publiées par l’Institut national de statistique pour l’année 2017. Ces disparités sont liées au différences de développement économique entre les régions roumaines. Ainsi, au centre et dans l’ouest du pays, on gagne mieux qu’ailleurs. On trouve, d’une part, les zones développées concentrées autour des grandes villes et près des frontières occidentales, où la plupart des salariés travaillent dans le privé, et, d’autre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous