Roumanie : la lente agonie de Ciudanoviţa, l’ancienne cité des mineurs d’uranium

| |

Ciudanoviţa est sortie de terre au début des années 1960, près des mines d’uranium des Monts du Banat, exploitées par une société roumano-soviétique. L’extraction s’est arrêtée, mais quelques centaines de retraités survivent encore dans les anciens blocs d’immeubles de l’époque socialiste, près des terrils de résidus radioactifs.

Traduit par Anna Marquer-Passicot Il y a encore une cinquantaine d’années, les blocs de béton de la ville de Ciudanoviţa accueillaient près de 10 000 personnes. Des mineurs de Roumanie, de la plaine de Valachie, et même d’Union soviétique occupaient les immeubles de deux et trois étages et les baraques situées au pied de la colline du Golgotha. Depuis, toute la région située entre Reşiţa et Oraviţa s’est dépeuplée, avec le déclin de l’exploitation minière. Ces dix dernières années, nichée entre les mines d’uranium et les terrils, Ciudanoviţa n’a cessé de dépérir. Seuls quelques-uns de la vingtaine de blocs de béton construits au début des années (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous