Roumanie : le gouvernement met au pas la police de l’environnement

| |

Octavian Berceanu avait commencé à faire de la Garde de l’environnement une institution remplissant sa mission : multiplier les contrôles et sanctionner les pollueurs individuels et institutionnels. Mais l’homme dérangeait le parti au pouvoir : il a été démis de ses fonctions par le Premier ministre Florin Cîțu. Plutôt que l’environnement, le PNL préfère soigner son clan.

Par Florentin Cassonnet Pour le Parti national libéral (PNL), l’écologie n’est pas une priorité. C’est en tout cas ce qui ressort de la décision du Premier ministre Florin Cîțu de démettre Octavian Berceanu de son poste à la tête de la Garde de l’Environnement pour le remplacer par un jeune novice. Pourtant, depuis sa prise de fonction en janvier 2020, cet ingénieur forestier de formation, ancien militant de Greenpeace et membre de l’USR-Plus, n’avait pas chômé : de 142 en 2020, il a fait passer le nombre de plaintes pénales à 1842 en 2021. « Avec mes collègues, nous avons procédé à des contrôles dans tout le pays. Les barons locaux qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous