Roumanie : le SITT, le syndicat pionnier des salariés de la tech

| |

En Roumanie, 150 000 personnes travaillent dans le secteur des technologies de l’information (IT). Développeurs ou travailleurs des centres d’appel, ils sont nombreux à faire face aux pressions des multinationales et aux menaces de délocalisation. Depuis dix ans, un syndicat est là pour défendre leurs droits.

Adapté par Florentin Cassonnet (article original) La Roumanie est connue pour son terreau de travailleurs de la « tech » bien formés et multilingues. Une réputation qui a encouragé de nombreuses multinationales des nouvelles technologies à faire appels à leurs services, voire à s’implanter dans le pays. Aujourd’hui, le secteur informatique emploie 150 000 personnes en Roumanie, dont 60% travaillent pour une quarantaine de multinationales. En 2009, des employés d’Alcatel-Lucent employés dans la filiale de Timișoara ont formé le SITT (Sindicatul IT Timișoara). Leur objectif initial était de se battre contre le projet de délocalisation et de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous