Roumanie : la guerre entre l’agence anti-corruption et le gouvernement s’intensifie

| |

Ces derniers jours, la guerre qui oppose depuis des années les politiciens poursuivis pour corruption et la Direction nationale anti-corruption (DNA) a atteint de nouveaux sommets. Après la mise en examen de deux ministres du gouvernement PSD-ALDE, c’est au tour des procureurs en chef de la DNA d’être poursuivis par l’Inspection judiciaire.

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Après plusieurs mois à faire profil bas et à recevoir les coups du pouvoir exécutif, la Direction nationale anti-corruption (DNA) contre-attaque. Vendredi 22 septembre, la DNA a annoncé la mise en examen de Sevil Shhaideh (Parti social-démocrate – PSD), vice-Première ministre et ministre du Développement régional, et de Rovana Plumb (PSD), ministre déléguée aux Fonds européens, pour abus de fonction et complicité d’abus de fonction. Cette mise en examen a trait au « dossier Belina », du nom d’une l’île du Danube transférée illégalement de la propriété de l’État à la région de Teleorman au prétexte d’en faire un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous