Roumanie : la cheffe du Parquet anti-corruption menacée, les manifestations reprennent

| |

Dimanche soir, par -5°C, sous le vent et la neige, des milliers de Roumains sont descendus dans les rues de Bucarest et d’autres villes du pays en soutien à Laura Codruța Kövesi. Jeudi, le ministre de la Justice a demandé la révocation de la cheffe de la Direction nationale anti-corruption.

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. C’est le bras armé de la lutte contre la corruption qui est menacé : Laura Codruța Kövesi, l’emblématique procureure en cheffe du Parquet anti-corruption (DNA), est dans le viseur de la majorité sociale-démocrate. Jeudi, lors d’une interminable conférence de presse, le ministre de la Justice, Tudorel Toader, a lu les 36 pages d’un « rapport sur l’activité managériale de la DNA » critiquant son « comportement excessivement autoritaire ». Le soir-même plusieurs milliers de Roumains sont spontanément sortis dans les rues de plusieurs villes du pays. Dimanche soir, malgré la neige et un vent glacial venu de Sibérie, 4000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous