Football et intégration : Aimé Léma, Roumain de la tête aux pieds

| |

Né au Congo Kinshasa, Aimé Léma est arrivé à Bucarest peu après la chute du communisme. Jeune étudiant en chimie, il s’est fait un nom dans les stades de foot. Patron d’une PME, marié à une Roumaine, il est aujourd’hui le seul entraîneur noir du pays. Portrait d’un homme pour qui l’intégration est un droit qui se mérite.

Par Benjamin Ribout Difficile de ne pas détonner quand on vient d’Afrique et que l’on évolue dans le milieu du football en Europe de l’est. Malgré l’arrivée, petit à petit, de joueurs d’autres continents, le championnat roumain a mis du temps à s’ouvrir. Originaire du Congo, Aimé Léma est arrivé en Roumanie en 1991 pour étudier la chimie. Bon technicien balle au pied, il s’est hissé jusqu’en deuxième division dans des années 1990 où le football roumain vivait encore ses heures de gloire. Cinq ans plus tôt, le Steaua Bucarest avait remporté la Coupe d’Europe des Clubs Champions, trois ans plus tard, la sélection nationale roumaine se hissera jusqu’en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous