Roumanie : un lanceur d’alerte dénonce la mafia du bois

| |

La déforestation illégale ravage les forêts nationales roumaines, et les deux grands partis politiques du pays, le PSD et le PNL, prennent leur part sur ces trafics. Pour la première fois, un témoin haut placé dans la Direction des Forêts révèle ces circuits de corruption. Témoignage d’Ilie Covrig, un homme désormais menacé de tous les côtés.

Adapté par Florentin Cassonnet (article original) Selon lui, les responsables politiques de l’époque avaient « d’autres attentes » pour ce poste. « Ils voulaient touchaient certains revenus », explique-t-il en choisissant prudemment ses mots. Des revenus provenant du vol de bois et d’autres activités illégales « qui devaient être canalisés vers les hommes politiques ». Pour cela, la Direction forestière de Mureș, bien que hiérarchiquement placée en-dessous du poste de secrétaire d’État, était bien plus stratégique dans le circuit des pots-de-vin. Et les politiciens avaient besoin à cette place d’un homme mieux disposé à les écouter. Quand Ilie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous