Roumanie : course à l’abîme dans le monde du travail

| |

La pandémie de covid-19 a révélé une réalité méconnue : les préjugés et l’exploitation dont sont victimes les travailleurs roumains en Europe de l’Ouest se reproduisent en Roumanie vis-à-vis des plus défavorisés : SDF, Roms et travailleurs étrangers non-européens. Analyse.

Traduit par Chloé Billon (article original) Pendant la pandémie de Covid-19, les travailleurs en intérim se sont retrouvés au cœur des débats. Considérés comme « essentiels », ils ont dû faire fi du danger et continuer à travailler pour que le reste du pays puisse rester confiné à la maison. Ces travailleurs précaires sont devenus les piliers sur lesquels reposent notre activité économique réduite. Éboueurs, cuisiniers, livreurs – pour n’en citer que quelques-uns – dont le travail est systématiquement sous-estimé et sous-payé, ont maintenu les autres à flot. Cette situation jette une autre lumière sur la main-d’œuvre, révélant quels services sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous