Roumanie : les députés veulent une loi contre l’« anti-roumanisme »

| |

Dénigrer les Roumains et la Roumanie serait bientôt un délit passible de peines de prison. Sur le modèle de la loi contre l’antisémitisme, les députés roumains, de gauche comme de droite, de la majorité comme de l’opposition, veulent une loi contre « l’anti-roumanisme », dans un pays encore traumatisé par la une de Charlie Hebdo sur Simona Halep.

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Un projet de loi « pour combattre l’anti-roumanisme », déposé samedi 30 juin au Sénat, propose de condamner à une peine de trois mois à trois ans de prison les personnes qui promouvraient dans l’espace public des idées et doctrines « anti-roumaines » et de trois à dix de prison ans ceux qui pourrait créer des organisations ayant un caractère « anti-roumain ». La loi est inspirée par celle pour combattre l’antisémitisme, qui vient d’être votée au Parlement et a été promulguée le 2 juillet par le Président Klaus Iohannis. Les initiateurs du projet soutiennent que « certaines mesures de la loi contre l’antisémitisme peuvent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous