Roumanie : Laura Codruța Kövesi, héroine et épouvantail de la guerre anti-corruption

|

Pour les uns, elle serait le dernier rempart de l’État de droit roumain ; pour les autres, la Grande Inquisitrice, symbole d’un pouvoir judiciaire non élu qui empiète sur les autres pouvoirs. Qui est donc Laura Codruța Kövesi ? Portrait.

Par Laura-Maria Ilie et Florentin Cassonnet L’ancienne basketteuse s’habille en tailleur. Autour du cou, une fine chaîne en or et une petite croix. Ses cheveux à la garçonne ont laissé place à une coupe au carré. Il faut dire que depuis qu’elle a pris la tête de la Direction nationale anti-corruption (DNA), elle est sous le feu des projecteurs. Rares sont les juges à devenir des personnalités publiques, mais elle, des centaines de milliers de manifestants ont chanté son nom tous les soirs pendant la crise des ordonnances : « Laura, n’oublie pas, on est avec toi ». Elle est devenue l’héroïne de cette classe moyenne roumaine qui sort la tête (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous