Roumanie : à Deveselu, la vie à côté du bouclier anti-missiles américain

| |

C’est dans le sud de la Roumanie que se trouve depuis 2016 l’avant-poste défensif de l’Otan en Europe de l’Est. Reportage dans la bourgade de Deveselu, aux abords du bouclier anti-missiles américain à 800 millions de dollars qui irrite Vladimir Poutine.

Par Benjamin Ribout Deveselu se situe à 7 km de Caracal, 30 000 habitants, le chef-lieu du coin. Daniel, 40 ans, y vit depuis qu’il en a six. Son père s’occupait de la carrosserie des avions MIG dans l’une des nombreuses unités militaire en ville. Vu de 2022, ce passé lui semble loin. « Tous les matins, il y avait des dizaines d’autobus qui partaient vers les unités de parachutistes, d’artillerie, de blindés, l’aviation, les transmissions, etc. Les militaires étaient partout, la fanfare jouait tous les dimanches dans le parc qui était constamment plein », se remémore Daniel dans le café à l’entré dudit parc. Selon Daniel, le bouclier reste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous