Robert Prosinečki, le « Magicien blond » du football yougoslave, prend les rênes de la Bosnie-Herzégovine

| |

Le 4 janvier, Robert Prosinečki a été nommé sélectionneur des Dragons, l’équipe nationale de football bosnienne, après le limogeage de Mehmed Baždarević. Un retour dans les Balkans très attendu pour l’emblématique milieu offensif, dont les exploits ont régalé l’Étoile rouge et la Croatie au Mondial 98. Portrait.

Par Nikola Radić « Ta na na na na na na, Robert Prosinečki . » À chaque fois qu’il faisait son entrée sur la pelouse du Marakana, les supporters de l’Étoile rouge de Belgrade accueillaient le « Magicien blond » avec ce chant. Une mélodie qui a résonné de 1987 à 1991 puis de nouveau de 2010 à 2012 quand l’enfant prodige est revenu, cette fois en tant qu’entraîneur de son club de cœur. « Robi » a vu le jour le 12 janvier 1969 à Hanovre, en Allemagne de l’ouest. Ses deux parents y avaient émigré, profitant de l’ouverture offerte par le régime titiste. Né d’un père croate et d’une mère serbe, Prosinečki a d’abord porté le maillot de la Yougoslavie avant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous