Robert Golob, un nouveau messie libéral pour « normaliser » la Slovénie ?

| |

Le parti libéral de Robert Golob a raflé près de la moitié des sièges au Parlement lors des législatives du 24 avril, en bénéficiant du vote utile anti-Janez Janša. Saura-t-il apaiser la Slovénie et gouverner après deux ans de dérive droitière et autoritaire tout en donnant des gages à ses partenaires de gauche ? Analyse.

Traduit par Nikola Radić (article original) et adapté par la rédaction Encore méconnu de nombreux Slovènes début 2022, Robert Golob, riche entrepreneur libéral, écologiste et pro-européen, a bouleversé la politique slovène lors des élections législatives du 24 avril. Son Mouvement pour la liberté (GS) a renversé le parti SDS du Premier ministre sortant Janez Janša. Celui-ci a payé sa dérive droitière, qui a fracturé la Slovénie. La vague centriste a même failli expulser Levica, la formation de gauche, du Parlement. Le parti, qui parvient tout juste à s’y maintenir, devrait rejoindre pour la première fois la coalition au pouvoir. Rarement la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous