Risque de guerre en Bosnie-Herzégovine ? Josep Borrell se veut rassurant

|

Josep Borrell a achevé mercredi en Bosnie-Herzégovine une tournée de trois jours dans les Balkans, après la Macédoine du Nord et l’Albanie. Le chef de la diplomatie européenne a appelé à l’unité du pays et mis en garde contre toute tentative de déstabilisation.

Par la rédaction À Sarajevo, la visite de de Josep Borrell a commencé par une longue visite au camp de Butmir, en périphérie de la capitale, qui sert de base à la mission de paix européenne Eufor. Un symbole très explicite alors que le contingent de ces soldats vient de doubler, passant de 600 à 1100 hommes. « Nous avons renforcé notre capacité à réagir rapidement en cas de crise (...) Nous continuerons à dissuader ceux qui se sentiraient encouragés à entreprendre des actions de déstabilisation », a expliqué le chef de la diplomatie européenne devant les soldats et quelques blindés. Cette menace de déstabilisation s’est accrue avec l’invasion (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous