Revue de presse • Roumanie : mais où est passée la campagne présidentielle ?

| |

Le premier tour de la campagne présidentielle roumaine a lieu ce dimanche, mais c’est comme si la campagne n’existait pas. Est-ce à cause de l’absence de véritables enjeux, Klaus Iohannis étant favori, d’un espace politico-médiatique occupé par l’investiture du nouveau gouvernement ou d’un calcul politique des candidat.e.s qui préfèrent ne pas se mettre en danger ? Revue de presse.

Par Florentin Cassonnet Pour cette présidentielle 2019, quatorze candidats concourent et un favori se détache : Klaus Iohannis, le président en exercice et membre du Parti national-libéral (PNL). Selon un sondage IMAS du 31 octobre, il devance ses premiers concurrents de près de 30 points (avec 45,7% des intentions de vote). Ses quatre principaux rivaux sont : – Mircea Diaconu (16,7%), ancien acteur et candidat soutenu par Pro România, le parti de Victor Ponta, et l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe (ALDE), – Viorica Dăncilă (15,1%), l’ancienne Première ministre et cheffe du Parti social-démocrate (PSD), – Dan Barna (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous