Réfugiés en Roumanie : Timișoara, nouveau hotspot sur la route des Balkans

| |

Le nombre de demandeurs d’asile en Roumanie a doublé entre 2019 et 2020, et le pays enregistre 1000 nouvelles arrivées chaque mois, concentrées dans l’ouest, à proximité de la Serbie et de la Hongrie. Le point sur la situation avec Flavius Ilioni-Loga, de l’ONG humanitaire LOGS Grup.

Propos recueillis par Simon Rico CdB : Et les médias, comment se positionnent-ils face à cette question des réfugiés ? On se souvient notamment qu’il y avait eu une forte opposition des Roumains en 2016-17 au moment du plan de relocalisation de l’UE, qui était censé soulager les pays du Sud de l’Union européenne – Grèce, Italie et Espagne – en première ligne dans la crise des réfugiés... F.I.-L. : Je n’ai pas vu dans la presse locale des expressions comme « invasion » ou des choses dans le genre. Digi24 a mis en avant la nécessité de l’aide humanitaire, Libertatea, un mois après son enquête sur les violences policières, a refait un article pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous