Bosnie-Herzégovine : à Banja Luka, la solidarité pour faire face à la misère croissante

| |

La soupe populaire de la Mosaïque de l’amitié à Banja Luka a nourri deux fois plus de personnes en 2018 que l’année précédente. Pour beaucoup de personnes âgées, c’est la seule garantie d’un repas chaud, mais de plus en plus de familles viennent aussi s’y nourrir. Les autorités locales n’apportent presque aucune aide à ce projet de solidarité.

Par Erduan Katana « Il s’agit surtout de personnes âgées, mais ces derniers temps, on voit aussi venir de plus en plus de personnes entre 45 et 50 ans, explique Miroslav Subašić, le fondateur de la Mosaïque de l’amitié ((« Mozaik prijateljstva ») à Banja Luka. « Des familles entières commencent aussi à venir, dont un nombre toujours plus important d’enfants, qui sont environ 200 en ce moment. » Au début de l’année, la soupe populaire recevait 450 personnes. Elle en accueille désormais plus de 900. Nadil Kiseljak, retraité, s’y rend régulièrement. Sa pension de vieillesse de 310 marks convertibles par mois (158 euros) ne lui suffit pas pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous