Quinze ans après la fin du tolar, la Slovénie plébiscite l’euro

| |

Cette année, alors que la Croatie se prépare à adopter la monnaie européenne, Ljubljana fête ses 15 ans d’euros. Malgré la crise financière et l’inflation, les Slovènes se félicitent toujours de ce qu’ils considèrent comme une assurance-vie économique. Reportage auprès de la nation la plus heureuse de la monnaie unique.

Par Peter Kranjc L’image est restée dans les mémoires. À Ljubljana, une place Prešeren noire de monde, éclairée par les feux d’artifice du Nouvel an. Au même moment, le ministre des Finances Andrej Bajuk, tout sourire, un verre de champagne à la main, retirait dans un distributeur automatique les premiers euros slovènes. La nouvelle monnaie européenne fut adoptée sans consultation nationale, comme une évidence. À l’époque, c’était un grand chelem pour la Slovénie : dans la foulée de son adhésion à l’Union européenne trois ans plus tôt, le pays intégrait la zone euro le 1er janvier 2007. Le pays allait rejoindre l’espace Schengen en décembre de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous