Bulgarie : l’extrême droite se divise et fragilise le gouvernement Borissov

| |

Marine Le Pen s’est fait voler la vedette. Alors que cette dernière réunissait ses partenaires de l’extrême droite européenne à Sofia, le vice-Premier ministre Simeonov a présenté sa démission, une décision qui déstabilise le gouvernement Borissov. Le chef des Patriotes unis avait insulté des mères d’enfants handicapés.

Par Tatiana Vaksberg La Bulgarie se dirige-t-elle vers des élections anticipées ? La question est ouverte depuis vendredi, quand l’un des deux vice-Premiers ministres issus de l’extrême-droite a présenté sa démission. Homme fort de la coalition des Patriotes unis, Valeri Simeonov a dû quitter le gouvernement, au bout de plusieurs semaines ’de manifestations de mères d’enfants handicapés->https://www.courrierdesbalkans.fr/Bulgarie-les-meres-d-enfants-handicapes-reclament-la-demission-d-un-vice] - qu’il avait traité de « femmes criardes », « privées de sentiment maternel », tout en refusant catégoriquement de s’excuser. En présentant sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous