Balkans-UE : un mini-marché commun et des querelles historiques à Sofia

Un bien timide « marché économique régional » et un hypothétique « plan vert » à l’horizon 2050. Voilà les seules avancées du sommet de Sofia qui a réuni mardi les dirigeants des Balkans occidentaux dans le cadre du Processus de Berlin. Une rencontre plombée par la querelle entre la Bulgarie et la Macédoine du Nord.

Par la rédaction « La déclaration d’un marché régional commun est d’une grande importance pour les 20 millions de personnes qui vivent dans les pays des Balkans », s’est félicité l’hôte de ce rendez-vous, le Premier ministre bulgare Boïko Borissov. « L’idée d’interconnexion est au cœur du processus de Berlin », a renchéri le Premier ministre macédonien, Zoran Zaev. Lancé en 2014 par Angela Merkel pour offrir une alternative au blocage de l’élargissement, cette initiative vise à renforcer la coopération régionale et à soutenir leurs efforts d’intégration européenne. Le plan signé prévoit une série de mesures incitatives : réduction des frais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous