Nouveau procès Medicus au Kosovo : Lutfi Dervishi condamné pour trafic d’organes

|

Lutfi Dervishi, le propriétaire de la clinique Medicus, et son chef anesthésiste, Sokol Hajdini, ont bien été reconnus coupables de transplantations illégales d’organes pour vendre des reins à des patients. Rejugés à Pristina, ils ont respectivement été condamnés sept et un an de prison. Leur première condamnation, en 2013, avait été cassée par la Cour suprême.

Par la rédaction (Avec BIRN)—Jeudi 24 mai, la cour de Pristina a reconnu Lutfi Dervishi, propriétaire de la clinique Medicus, et Sokol Hajdini, chef anesthésiste, coupables de trafic d’être humain et crime organisé. Lutfi Dervishi a été condamné à sept ans de prison ainsi qu’à une amende de 8000 euros, tandis que Sokol Hajdini n’a écopé que d’un an de prison. La clinique Medicus faisait venir des donneurs d’organes au Kosovo, procédait sans licence à des néphrectomies pour revendre ensuite les reins ainsi récupérés à de riches patients occidentaux. Les juges, présidés par Franceska Fischer, ont établi que les opérations menées entre janvier et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous