Bosnie-Herzégovine : une présidence tripartite incapable de s’entendre

| |

C’est ce mardi que débute le mandat de quatre ans des trois nouveaux membres de la Présidence collégiale tournante de Bosnie-Herzégovine - le Serbe Milorad Dodik, le Croate Željko Komšić et le Bosniaque Šefik Džaferović. Les trois hommes pourront-ils s’entendre, alors que tout semble les séparer ?

Par Nikola Radić (Avec Radio Slobodna Evropa) - Milorad Dodik, Željko Komšić et Šefik Džaferović succèdent au triumvirat formé du Bosniaque Bakir Izetbegović, du Croate Dragan Čović et du Serbe Mladen Ivanić. « Ils n’ont rien fait. Je ne pense pas que leurs noms resteront gravés dans l’histoire de la politique bosnienne », affirme le professeur Slavo Kukić, de l’université de Mostar. Les affaires étrangères et la défense constituent les deux principales compétences de la Présidence tripartite de Bosnie-Herzégovine, et le triumvirat sortant laisse de nombreuses questions irrésolues, notamment celle de la démarcation des frontières avec le Monténégro. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous