Bosnie-Herzégovine : Martina Mlinarević Sopta, une ambassadrice contre les nationalismes

| |

L’écrivaine Martina Mlinarević Sopta est devenue ambassadrice de Bosnie-Herzégovine à Prague. Bête noire des nationalistes croates, cette briseuse de tabou n’entend pas renoncer à la littérature tout en donnant une image ouverte de son pays. Portrait.

Par Aline Cateux Journaliste et écrivaine, Martina Mlinarević Sopta est devenue il y a un an ambassadrice de Bosnie-Herzégovine à Prague. Opposante de longue date aux ethno-nationalismes, elle est entrée dans l’arène publique en 2006 avec un papier incendiaire dénonçant les manigances de Dragan Čović, le chef de la Communauté démocratique croate (HDZ), tout puissant à Mostar : pour construire sa luxueuse villa dans le quartier de Bare, ce dernier avait fait détourner le cours de la rivière Radobolja. Depuis, la jeune femme ne s’est jamais arrêtée et cette opposition aux nationalistes a valu à Martina Mlinarević Sopta de nombreuses menaces de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous