Référendum : la Turquie en marche vers l’hyper-présidence ?

| |

C’est un scrutin test, non seulement pour Recep Tayyip Erdoğan mais pour l’avenir de la Turquie : le pays va-t-il passer d’un régime parlementaire à une forme exacerbée de présidentialisme ? Malgré la débauche de moyens du pouvoir, l’issue du référendum de ce dimanche reste incertaine, tant sont nombreux les indécis.

Par Selin Kaya C’est ce dimanche que 56 millions d’électeurs turcs doivent s’exprimer sur le projet de réforme constitutionnelle, qui propose le passage d’une régime parlementaire à un régime présidentiel. Ce projet, voulu par Recep Tayyip Erdoğan, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois tant il est controversé sur le fond comme sur la forme. Les amendements apportés à 18 articles de la Constitution de 1982 prévoient, en autre, une réorganisation de l’exécutif qui, d’après l’opposition, mettrait fin à la séparation des pouvoirs. Le vote au Parlement, le 9 janvier, et toute la campagne autour du texte se sont déroulés dans un contexte (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous