Passé communiste en Roumanie : scandale autour du « phénomène Piteşti »

| |

Interrogé sur l’antenne de RFI.ro à l’occasion du 30e anniversaire de la chute de Ceaușescu, le chercheur Mihai Demetriade a remis en question le mythe du « phénomène Piteşti », autrement dit du traitement particulier infligé aux détenus politiques dans cette prison tristement célèbre. Des propos qui ont provoqué un tollé, révélant - encore - le rapport ambigu des Roumains avec leur passé.

Par Nicolas Trifon La polémique fait rage en Roumanie depuis la diffusion par RFI.ro d’un entretien avec un chercheur du Conseil national pour l’étude des archives de la Securitate (CNSAS). Interviewé sur le « phénomène Piteşti », du nom de la prison dans laquelle la rééducation par la torture des prisonniers politiques a été pratiquée entre 1949 et 1952, Mihai Demetriade a estimé que les témoignages sur ce « phénomène » portaient à caution puisqu’ils provenaient essentiellement d’anciens légionnaires. Auteur d’une étude fouillée sur le « phénomène Piteşti », Mihai Demetriade remet en question son unicité et son caractère exceptionnel. Il a en outre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous