Serbie : deux proches du président Vučić mis en cause dans les Pandora Papers

| |

Les noms du ministre serbe des Finances Siniša Mali et de l’homme d’affaires Nikola Petrović, tous deux très proches d’Aleksandar Vučić, apparaissent dans les Pandora Papers. Les deux hommes ont caché leur fortune, dont on ignore l’origine, via des sociétés écrans basées dans des paradis fiscaux.

Un autre proche d’Aleksandar Vučić se retrouve aussi dans le viseur des Pandora Papers : Nikola Petrović, le kum (parrain) du président serbe. En 2016, à l’époque où il était directeur d’Elektromreža Srbije (EMS), l’entreprise publique de distribution de l’électricité, Nikola Petrović a lui aussi créé une société offshore basée dans les îles Vierges britanniques. Pour cela, il a eu recours à pas moins de trois intermédiaires : la société de conseil suisse Fidinam, via laquelle il a communiqué avec le cabinet d’avocats panaméen Alcogal, qui a créé sa société offshore, tandis que le cabinet d’avocats Monfrini Bitton Klein, basé en Suisse conservait la documentation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous