Serbie : foot, partis politiques, églises... Viktor Orbán arrose à-tout-va

| |

Les millions hongrois coulent à flots en Serbie : églises, écoles, clubs de sport, crèches, théâtres, médias... Tous profitent de la générosité de l’homme fort de Budapest, Viktor Orbán. Du soft power qui permet d’influencer directement les Magyars de Voïvodine en échange de leur soutien au Fidesz. Analyse.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le village de Totovo Selo, situé dans le Banat du nord en Voïvodine, compte tout au plus 700 habitants, une école religieuse et l’église catholique Saint-Joseph-Ouvrier. Mais en 2021, cette église a reçu 16 850 euros de la Hongrie. Un investissement qui n’avait rien à voir avec la religion, mais avec... le sport : l’argent était destiné au financement d’une clôture autour d’un terrain de football, ainsi que d’une petite tribune. Un projet qui n’aurait pas dû coûter plus de 10 000 euros. Mais Jenő Utasi, le prêtre et fondateur de l’académie locale de football, persiste : « L’argent était (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous