Offre spéciale Noël • Le coffret cadeau Sarajevo

Une sélection du Courrier des Balkans à prix cadeau : le récit drôle et foisonnant de la capitale bosnienne par Velibor Čolić et un beau roman graphique à quatre mains de Mathias Enard et son complice Pierre Marquès.

Velibor Čolić, Sarajevo Omnibus, Paris, Gallimard, 2012, 176 pages

Sarajevo omnibus propose un portrait de la ville de Sarajevo à travers différents personnages historiques ou lieux emblématiques, qui ont tous un rapport avec la tragédie inaugurale du vingtième siècle : l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand.

Ainsi nous rencontrons tour à tour Gavrilo Princip, Viktor Artamanov, affairiste russe illuminé, qui finança au nom du Tsar l’aventure de la « Main noire », organisation terroriste vouée à la libération de la Serbie du joug austro-hongrois ; le fondateur de la Main Noire, le colonel Dimitrijević dit « Apis » qui bâtissait ses théories grand-serbes en buvant de la slivovitz dans un fameux bistrot de Belgrade ; Ivo Andrić, immense écrivain, prix Nobel, qui appartint un temps à cette mouvance…

Mais aussi des personnages oubliés, tels le rabbin Abramovicz, philosophe et poète, qui reçut dans la nuque l’une des cinq balles destinées à l’archiduc ; le curé Latinović, fêtard repenti, ou encore l’imam Dizdarević - seul Bosniaque à avoir peur de sa femme, dit-on. Sans oublier Nikola Barbarić, grand-père de l’auteur, également présent au moment de l’attentat, personnage fantasque qui eut quatre épouses et plusieurs vies. Tous ont assisté à la mort de l’archiduc.

Mathias Enard et Pierre Marquès, Tout sera oublié, Arles, Roman graphique Actes Sud, 2013, 15,5x22,5 mm, 144 pages

C’est un roman graphique d’après la guerre des Balkans, un roman autour d’un monument à cette guerre qu’il faudrait construire, penser, imaginer. Concevoir un lieu à la mémoire des morts et des conflits intercommunautaires, telle est la mission du « héros » de l’histoire imaginée par le Prix Goncourt Mathias Enard (Zone, Boussole).

Ce héros est aussi celui qui voyage à travers l’Europe de l’Est ; celui qui porte son regard sur Sarajevo, Mostar puis, plus tard, sur la Pologne, celle des camps de concentration et du régime soviétique, avant de revenir à Belgrade. Il est celui qui dit et celui qui porte son regard vers Marina, une jeune femme qui n’avait que 10 ans lorsque la guerre éclata en 1991.

Les dessins et peintures de Pierre Marquès donnent toute son atmosphère et son charme à ce livre voyageur, un peu léger, un peu prétexte, mais peuplé d’images fortes. (Eleonore Sulser, Le Temps)

Frais de port offerts sur le second livre : 5€84 seulement pour l’ensemble du coffret

  • Mathias Enard et Pierre Marquès, Tout sera oublié / Velibor Čolić, Sarajevo Omnibus
  • Prix : 39.90 €
  • En savoir +